Une histoire de « bons » plans – Aides de jeu pour JDR contemporains (Cthulhu).

AVANT-PROPOS

Les cartes urbaines et autres plans de bâtiment sont autant d’invitations au voyage. Je me rappelle avoir pesté devant les descriptions trop légères d’un maître de jeu (MJ) pressé d’en découdre, pour finalement être à mon tour trop minimaliste lorsque mon tour fut venu de diriger une partie (surtout en fin de soirée, éreinté par les apparitions horrifiques). Pour palier à cela, je m’organise dorénavant pour donner une ambiance visuelle afin de guider l’imaginaire de joueurs..

Je compile depuis un moment des liens vers des sites sur un sujet récurent dans les parties de JDR (jeux de rôle) : les photos et les plans. Il sera donc question ici de la représentation des lieux lors d’une partie au service du MJ.                                                      Je n’évoquerai donc pas les ressources utiles pour dénicher des photos de personnages ou autres fac-similés de documents pour égayer vos parties, j’y consacrai d’autres chroniques. De plus, cet article, concentré de prime abord sur l’Appel de Cthulhu 1920, n’a pas vocation à être exhaustif mais regroupe des ressources utilisables dans nombres de JDR principalement contemporains.

– Des photos d’ambiance pour les JDR contemporains :

J’aime à faire découvrir aux joueurs quelques photos urbaines adaptées à l’ambiance rétro de Cthulhu. Pour ajouter à l’immersion, je diffuse quelques images générales (comme des photos d’un quartier de Boston) sur un groupe privé dédié d’un réseau social. Si vous en avez le courage, vous pouvez y mettre quelques résumés de partie pour parfaire l’ambiance. Attention à ne pas trop en mettre non plus, au risque de perdre les joueurs. Il s’agit seulement de poser des bases claires de l’univers.

Ensuite, viennent les essentielles photos ou illustrations des lieux importants pendant la partie. Certaines photos peuvent rendre vos descriptions plus fortes. Mais là encore attention à l’overdose de photos, car bien souvent vos seules descriptions suffisent. Reste la possibilité d’avoir des images à ne montrer qu’en cas de nécessité. Il sera toujours utile d’avoir sous la main – au même titre que des personnages non joueurs – une bibliothèque, une boutique d’antiquité, un commissariat ou une vieille église, etc.

Index
Brooklyn – Abbott, Berenice – 1936 – NY Public library

– Et les plans dans tout çà ?

Comme vous le savez, les images peuvent ne pas suffire à nourrir l’imagination. Le jeu de rôle ne peut renier ses origines autour du jeu de plateau et il est tellement plus simple d’indiquer la position de son aventurier sur un plan clair. Là encore, si vous avez chiadé les photos, vous allez être tenté de trouver de beaux plans. Ce n’est pas chose aisée de trouver ce qui va correspondre à vos idées. Quand les sources (suppléments, internet) ne suffisent pas, il vous reste la possibilité de les créer.

Index
The Adlon – Flour plan – 1913 – NY Public library

LES SITES

J’élude volontairement les sources issues de suppléments sortis dans le commerce afin de me concentrer sur le net mais un bon vieux Casus Belli ou un supplément Jeux Descartes d’une ancienne édition sont des sources indéniables (bien sur, ce ne sont que des exemples).

D’abord, les sites à ne pas louper doivent forcément être en lien avec les univers joués, m’enfin, c’est logique non ?! J’aurai ainsi tendance à aller chercher des photos en noir et blanc pour Cthulhu, plutôt que des illustrations, qui me semblent plus adaptées à des univers futuristes ou de fantasy. Là encore, tout dépend de la teinte que vous voulez donner à votre univers. Ce choix doit guider vos recherches.

– Les sites rôlistes : Pour l’Appel de l’indicible Cthulhu, je me suis d’abord tourné vers les sites de JDR et le site francophone incontournable du genre, le fameux site « tentaculaire » bien qu’austère d’apparence, intitulé Trouvé objet caché ou TOC pour les intimes.                                                                                                                                                  Puis, au gré de mes recherches, un autre site plus généraliste s’était imposé pour moi avant qu’il ne ferme ses portes le 17 février 2019 : Ambiances JDR. Je rends malgré tout hommage à ce site unique, axé sur les moyens et outils salutaires pour installer une ambiance adaptée autour de votre table préférée. Il en reste une page facebook, et une page d’archives comme seules traces numériques d’un précurseur.

A partir de ces premières adresses, vous allez pouvoir trouver des références, des liens, des plans, des ressources pour créer des aides de jeu et plus généralement des idées qui ne pourront que vous être utiles. Je vous laisse découvrir çà by yourself ; je ne peux pas vous mâcher tout le travail !!

Allez, je vous donne quand même une adresse d’un autre site anglais hyper classieux :  « Our Cthulhu journal » avec des plans de lieux particulièrement travaillés, des cartes du monde parmi d’autres ressources de grande qualité. Magnifique et résolument moderne, ce site correspond totalement à ma vision du JDR lovecraftien dans les années folles.

Opera Instantané_2018-11-25_105606_www.lolailo.co.uk.png

– Les sources historiques sur le net : Pour les documents visuels adaptés à des univers contemporains : je me suis vite rendu compte que les sites consacrés aux archives sont des mines d’or notamment outre-atlantique. Par exemple, le site du Massachussets (pour ses photos de quartier de Boston notamment) ou de New York (un must) sont autant de sources d’informations mais aussi d’inspirations. Tout cela devient particulièrement riche de perspectives puisque qu’une partie des images sont libres de droits, c’est le cas d’une partie du fond documentaire new-yorkais. Il devient alors possible de les modifier à son gré pour ensuite les diffuser au plus grand nombre sans crainte.

Index
Des plans dénichés en deux clics sur les archives de NY

Petite astuce : les anglophones parlent de « plans » pour les bâtiments et de « maps » pour les plans géographiques, bon à savoir avant toute recherche

Dans le même ordre d’idée, le site Flickr a des pages consacrées aux images d’archives en reprenant notamment les images de bibliothèques (library pour le terme british) réelles (avec le site de la librairie publique de Boston, parmi tant d’autres) ou virtuelles (Internet archive par ex).                            Voici également un méta moteur de recherche pour les médias, dont certains libres de droit, (décidément je vous gâte) : Creatives commons , cette adresse et pleins d’autres peuvent être trouvées dans un article de Georgette (çà ne s’invente pas).

Opera Instantané_2018-11-17_150133_www.flickr.com
Étranges, ces scarabées cultistes…

– Des sites divers et utiles : après les archives, viennent ces sites souvent à la gloire d’une époque révolue qui sont venus inspirer mes actuels scenarii ; voilà donc une flopée d’adresses trouvées au gré de mes recherches :

Bref, il n’y a plus de limite à votre imagination si vous êtes capable d’entrer les bons mots clés dans votre moteur de recherche préféré (faites un jet en trouver objet caché dans les tréfonds du net) et que vous n’avez pas peur de vous attaquer à des sites yankees.

Opera Instantané_2018-11-18_151954_monovisions.com

– Des plans et rien que des plans, des maisons aux immeubles, des cimetières indiens jusqu’aux stades de foot : Il existe en effet des sites – parfois obscurs – entièrement dédiés aux plans de bâtiments, aux photos de maisons voire des sites d’agences immobilières qui peuvent fournir des intérieurs détaillés. J’ai priorisé des sites américains car c’est le lieu où se situent les aventures de mes joueurs, sachant que de telles ressources s’ajoutent à celles que vous pourriez trouver dans les sites déjà cités.  Je vous en livre en vrac :

Exemple : testez « victorian house plans » sur ces sites ou sur n’importe quel moteur de recherche et vous n’aurez que l’embarras du choix.

– Les représentations géographiques : avec des sites dédiés comme le site complet de sieur David Rumsey qui vous abreuvera de dizaines de milliers de plans (et quelques illustrations et documents) de tous âges. Les versions numériques y sont téléchargeables gracieusement. Autre exemple avec un site floridien qui compile avec plus de modestie des cartes historiques du monde pour les enseignants et étudiants.

11306001.jpg
Un trésor déniché chez D. Rumsey (an ancien map of Fairyland – W. Griggs & sons – 1918).

– Si vous recherchez plutôt des illustrations, il faudra préférer un site comme Deviantart, référence dans le domaine.

– Presque hors sujet : Pour du jeu dans un univers moderne (qui reste donc contemporain) voire post-apocalyptique, je conseillerais d’essayer google map, pour y utiliser les plans de quartiers en 3d avec une tablette… A tester ! N’hésitez pas à me faire retour d’expériences sur le sujet.

Je sais qu’il existe des solutions de logiciels gratuits ou payants pour faire des plans spécifique pour le JDR ; je n’ai pas choisi cette option et vous renvoie vers un forum sur le sujet chez JDR Virtuel.                                                                                                                      A titre d’exemple, pour le plus perfectionné (et onéreux?) de ces logiciels, des plans animés en 3D sont montrés aux joueurs via un écran tv ou un vidéoprojecteur (dynamicdungeons vu sur ROLE’N PLAY / je renvoie à mon article sur la diffusion de parties de JDR).                                                                                                                                      Je n’ai testé aucun de ses outils, me contentant des ressources sur le net ou de la création via des options graphiques plus classiques.

LA CRÉATION

Évidemment, il y a la création lorsque les recherches ne suffisent pas. Sur ce sujet, bien qu’un peu vintage, préférant souvent la feuille et le crayon, j’ai tout de même pu constituer des plans simples sans difficulté avec un open office draw (gratuit).

Ce que je peux faire par ailleurs, c’est dessiner un plan et le modifier ensuite avec un logiciel de dessin (sketchbook pro pour moi), lorsque je ne trouve pas ce que je veux exactement. Je dois admettre que cela devient plus pointu.

Un exemple avec la propriété d’un riche propriétaire, ressource utilisée pour le scénario « Bonne année 1920 », trouvé sur TOC, avec la version simplifié via open office et une version colorisée en mode « speed painting » (moins de 40 minutes)  :

PLAN PROPRIETEla plage et la propriété

Autre exemple ici avec, encore une fois, un lieu utilisé dans le même scénario, un ancien lieu de culte transformé en cellule pour Profond en devenir (la « colorisation » m’a demandé plus de temps) :

plan sous les hangars brouillon encadré

plan sous les hangars simplifié et encadré
Le version préparatoire suivie de la version finale made in Applewood.

Et c’est là que vous pouvez réutiliser ses foutues sources (dont celles exemptes de droits) pour les modifier à votre guise, avec en prime un exemple d’une grotte pour les adorateur d’un dieu serpent (Yig pour les experts) :

Suspense, pas d’image pour l’instant car cela concerne la partie en cours de mes investigateurs… qui ne doivent pas en savoir trop ; Diffusion à venir.

Conclusions

En explorant les fins fonds de mon grenier, j’ai certes retrouvé mon hobby d’adolescent boutonneux mais aussi de vielles reliques.                                                                                  Étant déjà très porté sur l’univers graphique, je dessinais âprement mais aussi découpais les magazines de jeux vidéos (Aaaahh Player One…) et autres magazines de programme tv (non rien à voir avec le catalogue de La Redoute) pour les réutiliser (ou pas) autour de la table.

Aujourd’hui, le foisonnement de possibilités qu’offre internet a clairement changé la donne, au service de la construction précise de votre univers et de l’imaginaire autour de la table. Ne négligez pas non plus votre bonne vieille médiathèque car une recherche poussée sur un thème touche rapidement aux limites du net pour ramener à l’essentiel.

J’espère que cet article vous aura offert des pistes supplémentaires pour gagner du temps dans vos recherches de représentations visuelles et autres plans afin de peaufiner votre parties de JDR.

Vous verrez !! Après avoir osé suivre nombres de liens impies proposés dans cet article, il ne sera pas rare d’avoir une idée d’intrigue rien qu’à la vision d’une étrange apparition sur une photo jaunie !!

Index
La chèvre des bois monte la garde dans les archives new-yorkaises (1671, John Ogilby)

N’hésitez à donner d’autres idées dans les commentaires.

3 réflexions sur “Une histoire de « bons » plans – Aides de jeu pour JDR contemporains (Cthulhu).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s