VERSUS – Le JDR de supers méchants en financement participatif : retour sur un playtest pour la dernier ligne droite

Je vais vous parler en quelques lignes d’un jeu qui a une place particulière. En effet, les expériences y compris ludiques peuvent être liés à des rencontres, à des circonstances particulières. En intégrant l’association dont j’étais alors un insouciant adhérent et que j’ai l’honneur de présider à ce jour, Ad Vitam Rôlistam, près d’Amboise, j’ai eu l’occasion de rencontrer des amis du président de l’époque, aujourd’hui membre d’honneur, Bruno Guérin. Je rappelle que ce dernier est l’auteur d’Antika et Imperator. Parmi ses camarades ludiques, j’ai pu rencontrer des créateurs, des auteurs dont Alexandre, dit Magna Magister, porteur dans ses cartons d’un projet peaufiné depuis des années, un jeu de « super », appelé Versus.

Quelques mots d’abord sur l’auteur.

Alex est un grand collectionneur de JDR (jeu de rôle) et de wargames, un expert qui fait jouer (il est essentiellement maitre de jeu) dans une association de JDR qu’il a créé sur Chalon en Champagne. Il y officie plusieurs fois par semaine, menant plusieurs campagnes de front de manière passionnée. Il est également auteur de scénarios, aides de jeu et relecteur et dorénavant auteur à part entière avec le présent jeu, dans les dernières heures de son financement à l’écriture de ce billet.

Ah oui, il est youtubeur à ses heures perdues… Il présente dans la vidéo ci-contre son jeu en financement. A croire qu’être auteur de JDR rend en quelques sortes super héroïque, à moins qu’il ne parvienne à rallonger le temps dans une journée… Mais j’aurai un jour son secret, je l’aurais !!!

J’ai donc pu avoir la chance de tester ce jeu à plusieurs phases de sa création finale. Ces tests ont permis d’avoir une idée sur l’univers et le système de jeu. Je vais en parler rapidement ici et je renvoie au site scifi-universe qui a fait un article à l’efficacité sans faille sur le sujet. Je ne suis donc pas neutre, mais qui peut prétendre l’être totalement…ce qui veut dire que j’ai souscrit au projet, il n’est donc pas question ici de contrepartie à mon présent avis.

Lire la suite

ANTIKA – Mythologika – Focus sur un financement déjà réussi

En d’autres temps, je vous ai présenté sur ce blog la 2ème édition d’ANTIKA. Cet ouvrage livré il y a plusieurs mois a tenu toutes les promesses du financement initial. Sachez que ce jeu vous propose de jouer des demi-Dieux (descendants de déités) dans la Grèce Antique ; il y est question d’aventures fantastiques et épiques sous l’œil méfiant de Dieux omniprésents.

Sachez également que le JDR (jeu de rôle) a été finaliste aux Graals d’Or 2022 lors du FIJ de Cannes dans la catégorie « réédition ».

Si vous voulez en savoir plus, plusieurs possibilités s’offrent à vous, aller voir mon précédent article ou aller directement sur le magnifique site consacré au jeu (vous y trouverez le kit d’initiation et pléthore de scenarii).

Lire la suite

Interview – Projet jeu de rôle – The Caravan par Xaviiiier

J’ai été contacté par un auteur, bien décidé dans les prochains mois à lancer un jeu de rôle poétique et mystérieux. Alors, quoi de mieux qu’une interview pour mieux comprendre la démarche ludique et artistique de Xaviiiier.

Pour en savoir plus, après avoir lu cet article bien sûr, vous pourrez vous enquérir de plus amples renseignement sur le site dédié https://www.xaviiiier.com/thecaravan, sur twitter : https://twitter.com/thecaravan8 et Instagram : https://www.instagram.com/thecaravanjdr/. N’hésitez pas à contacter l’auteur, très accessible, qui pourra vous en apprendra davantage sur son projet, qui sera en financement participatif en avril 2022.

L’appel du JDR : Pouvez vous décrire votre projet et les thématiques abordées par votre création rôliste ?

Lire la suite

Coups de cœur 2021

Vous trouverez ici quelques courtes vidéos Instagram publiées entre décembre 2021 et février 2022.

Vous y trouverez nouveautés et choses plus anciennes… Peut-être lirez vous prochainement sur le site quelques articles consacrés aux objets entrevus ici.

Lire la suite

Inspiration BD pour jeu de rôle (JDR) – Xoco

Xoco -1- Papillon obsidienne

Xoco – Papillon Obsidienne – 1ère édition – Vents d’Ouest – collection Gibier de potence – Octobre 1994 – Ledroit – Mosdi

Fin 1994 : Je suis avec mes potes dans une célèbre boutique spécialisée du Vieux Tours (Bédélire). Dans l’endroit bondé, en ce week-end d’octobre, notre regard est immédiatement attiré par un bandeau racoleur sur une couverture sombre « par le dessinateur des chroniques de la lune noire et le scénariste de l’Ile des morts » (Deux références à l’époque pour les « nerds » amateurs de JDR).

Il me revient le choc visuel, le sentiment qu’enfin le contenu est fidèle à la couverture (ce n’était clairement pas toujours le cas à l’époque). Aussi, je me suis immédiatement dit que je voyais enfin les années folles dans leur prisme sombre et lovecraftien, comme une mise en image en technicolor de nos bouquins en noir et blanc.

Puis, le patron des lieux nous annonce que c’est notre chance, l’illustrateur vient en séance de dédicace. Je ne sais plus trop si nous sommes restés le jour même ou si nous sommes spécialement revenus, mais me revient en mémoire le souvenir d’une longue attente pour espérer un croquis dans le pub attenant à la librairie. Je me rappelle également que nous avions des tickets signifiant notre ordre de passage. J’attendais, désespéré, avec mes camarades, réalisant que le talentueux auteur faisait méticuleusement chaque dédicace à l’encre de Chine.

Je me souviens de ces dessins incroyables en train de sécher sur la bord du billard trônant dans le fond de la taverne enfumée et de la prise de conscience que le temps pris pour ces peintures n’était pas compatible avec mes horaires de train. C’était d’une beauté renversante. Il me revient également le souvenir vivace d’Olivier Ledroit, discutant avec une grande franchise avec les fans présents et n’hésitant à dire tout l’épuisement représenté par la réalisation de cet album.

Rattrapé par le temps, mon exemplaire est resté vierge et aujourd’hui encore, cette œuvre a une place particulière pour moi. Mais au delà de ces considérations, parlons de l’objet.

Une œuvre dont vous ne sortirez pas indemne

Lire la suite

Interview – KILN – quand la fiche de personnage devient numérique…

Contacté par les concepteurs d’un outils numérique permettant une autre approche d’une chose aussi banale (et indispensable) que la feuille de personnage, une petite interview a semblé le moyen le plus efficace et approprié de présenter l’objet et ses fonctions. Je conseille le site internet dédié très accessible et didactique. Il suffit de cliquer sur l’image ci dessous.

Lire la suite

Inspiration littéraire pour jeu de rôle – Dark Plagueis de James Luceno

Editions Pocket (poche) / date de première parution : 18/10/2012 / nouvelle édition sous l’appellation « Légendes »

Le titre « Darth Plagueis » s’est transformé en « Dark Plagueis » dans nos contrées, au même titre que Dark Vador était Darth Vader. Par souci de simplicité, je garderai la terminologie utilisée dans la version française éditée chez Pocket.

Résumé : L’ascension de Dark Plagueis le sage et celle de son élève, Palpatine alias Dark Sidious, sont au cœur de ce récit sur le renversement de la force au profit des seigneurs Sith. Des recherches de Plagueis sur le coté obscur, de ses manigances politiques et économiques, jusqu’à ses plans ourdis avec son discipline voué à le surpasser, c’est un pan de l’histoire de Star Wars qui se dévoile dans ce roman (même s’il est désormais détaché de la « mythologie officielle »).

Lire la suite

Inspiration littéraire pour jeux de rôle – Fœtus d’acier de Serge BRUSSOLO

Editions fleuve noir / coll. anticipation / 1984

Les Fœtus d'acier - Serge BRUSSOLO - Fiche livre ...

Dans un futur incertain, les policiers d’une mégalopole aux atours d’un Paris dystopique ont été remplacés par des robots. Mise au placard sur un poste de scaphandrier, Lise, ancienne flic, travaille avec ses collègues dans le métro englouti sous les eaux pour y identifier les cadavres mystérieusement statufiés. Mais des questions demeurent sans réponse sur la catastrophe qui a détruit le sous-sol et ceux qui y seraient restés prisonniers. Lise va irrémédiablement essayer d’en savoir plus dans une enquête étrange et dangereuse…

Je ne suis pas du tout convaincu par cette couverture bien flippante dont le rapport avec le roman me semble très éloigné… Pour information, ce roman a été ressorti dans une version complète et plus étoffée sous le titre « la mélancolie des sirènes par 30 mètres de fond ». C’est également le 1er opus d’un triptyque intitulé « les soldats de goudron » (surnoms donnés aux forces de l’ordre dans cet univers « brussolien »).

Avis général : L’écriture géniale de Brussolo parvient à nous embarquer dans une histoire à l’imagination débridée poussée dans ses ultimes retranchements parfois au risque de l’absurde. Les personnages secondaires mériteraient un traitement plus fouillé mais l’auteur n’en a pas le temps au vu du format imposé et de son rythme d’écriture à l’époque. Ce n’est pas son meilleur roman mais il reste intéressant à bien des égards pour son univers, sa trame générale et sa fin réussie à mon sens.

Des inspirations rôlistes entre personnages insolites et univers oppressant

Il s’agit de la 3ème critique rôliste d’un roman de Serge Brussolo dans ce format, je renvoie ici aux précédents romans critiqués sous le spectre rôliste : Territoire de fièvre et Les semeurs d’abîmes.

Lire la suite

Présentation vidéo d’un jeu de rôle (JDR) – FACES + aide de jeu (MAJ du 18/02/21)

Une présentation en vidéo d’un jeu de rôle générique que j’affectionne particulièrement : FACES, le jeu de rôle générique aux mille visages.

Le concept ne change pas, un feuilletage avec le moins de montage possible. Je renvoie au scénario sur le site qui utilise ce moteur de jeu.

Petite précision, j’ai omis d’évoquer les points d’énergie, qui permettent à vos joueurs d’accentuer leurs capacités héroïques lorsque cela s’avère nécessaire. Voici donc une aide de jeu en deux versions :

  • noir et blanc pour la lisibilité,
  • avec fond couleur avec une image libre de droit pour rester dans l’esprit de certaines illustrations du jeu.

En bonus, je remets ici les liens trouvables dans la description de la vidéo Youtube, que vous pouvez commenter tout autant que la présente page, avec cette question : quels univers vous aimeriez voir adapté avec le moteur de FACES ?

Inspiration littéraire pour jeux de rôle – Vertemuraille tome 1 – Elijah – Jennifer Tellier

Cet article constitue le premier service presse du blog. Que de nouveautés ces derniers temps… J’ai répondu à l’annonce de la romancière via instagram, tel un défi lancé avec le même principe directeur, trouver des inspirations rôlistes à une œuvre.

Edité chez Nanachi, maison d’édition indépendante, ce roman d’héroic-fantasy, Vertemuraillle, signé Jennifer Tellier, est le premier tome d’une trilogie au titre d’Elijah. Cet opus a été édité en décembre 2019. Le tome 3, l’île aux ours, a été publié en novembre 2020.

Pas évident de se lancer dans un service presse, surtout lorsqu’il est proposé par l’auteure. J’avoue que je me suis inutilement mis une certaine pression. Dans cette posture, j’ai eu du mal avec le 1er chapitre, le personnage principal ne m’intéressait pas trop, je ne me retrouvais pas trop dans la narration. Puis, dès le chapitre suivant, toute cela était oublié, l’auteure semblait prendre ses aises, l’histoire prenait un tour inattendu, en même temps que j’appréciais la lecture sans me soucier d’autre chose. J’ai lu facilement la suite et l’ai réellement apprécié, désireux d’en savoir plus sur l’objectif réel des héros, sur cette magie étrange, sur les relations parfois équivoques des personnages et leurs dangereuses pérégrinations.

Dans ce livre, Elijah, un ménestrel, en apparence insouciant et coureur, exerce ses talents de musicien dans l’auberge de son oncle et sa tante mais voit ses quelques certitudes s’envoler lorsqu’une attaque armée vient détruire son paisible village. De la fuite avec son frère et quelques amis, en passant par les retrouvailles avec de vieilles connaissances qui s’avèrent être mages, jusqu’à une nouvelle quête truffée d’embûches qui devient initiatique pour un Elijah se découvrant des capacités hors norme, l’aventure prend le dessus.

Petite réserve : j’ai eu l’impression que la rencontre des compagnons d’infortune et de magie était un peu facile d’autant que les trois héros se connaissent déjà, qu’il sont dotés tous trois de capacités surnaturelles. Mais le fait qu’ils soient également d’une grâce peu commune m’a finalement ramené à l’idée que rien de tout cela ne devait être fortuit…

Le héros, rapidement introduit dans ce cercle où la magie perdure alors qu’on la pensait oubliée et proscrite, apparaît finalement comme tourmenté, en proie à des sentiments contradictoires. J’admets ne pas être habitué à ce regard appuyé sur les sentiments, les émotions profondes des protagonistes, néanmoins cela m’a rendu l’interprète principal attachant. Cette grande sensibilité alliée à la grande accessibilité du roman en font une belle entrée en matière dans l’univers de la Fantasy. Et on a envie de savoir la suite, signe que le roman a réussi à m’accrocher et me plaire.

Les inspirations rôlistes distillées dans le roman, de la quête initiatique jusqu’aux secrets du monde

Mais vous allez me dire, et les inspirations pour les jeux de rôle (JDR) dans tout çà ?

Lire la suite