Séries pour inspirations rôlistes

Que d’épisodes fiévreusement dévorés ces derniers mois, allant d’heureuses surprises à des désillusions cuisantes…

Plutôt que de servir un long article sur chaque série marquante, je vais proposer un billet retraçant les opus qui sont encore vivaces dans mes souvenirs, pour le meilleur et pour le pire, mais surtout pour mieux inspirer vos scénarios et autres improvisations pendant vos parties de jeu de rôle.

A chaque article, je donnerai un avis rapide sur deux séries, voici la première fournée.

Mare of Easttown : du grand art (série HBO)

Mare Sheehan est sergent dans une petite ville de Pennsylvanie, où tout le monde se connait. Dure, marquée par la vie, elle avance sans concession avec une volonté tenace : faire la vérité sur un meurtre d’une adolescente et la disparition d’une autre.

C’est réaliste dans le traitement, filmé avec beaucoup de simplicité et de justesse. Les acteurs sont fabuleux avec une Kate Winslet qui crève l’écran, osant se montrer sans artifice. C’est une série qui vous fera passer par toutes les émotions, vous emmenant dans la vie tourmentée mais résiliente d’une policière acharnée.

Tout dans cette série peut inspirer un JDR (jeu de rôle) policier comme Rouge Delaware, Cops avec des PNJ (personnages non joueurs) réalistes, cohérents et une intrigue d’une grande efficacité. Vous voilà avec une base de scenario solide pour lancer une enquête dans une petite ville de province, au cœur des Etats Unis. Et je ne peux pas trop en dire pour ne pas dévoiler l’histoire mais j’ai été littéralement emporté par le récit.

C’est pour moi une série qu’on ne peut pas oublier !!

The legend of Boba Fett (vs The Mandalorian) – mauvais sauf quand il n’est pas là (Boba, pas Mando)

Boba Fett a bien survécu au Sarlacc après le « Retour du Jedi » et il entend revenir sur Tatooine pour y régner après l’infâme Jabba. Faire revenir une figure mythique et si mystérieuse de Star Wars sur le devant de la scène était prometteur… De même, l’idée d’en faire un nouveau parrain de la pègre locale laissait espérer un traitement des plus sombres…

Malheureusement, le résultat est décevant voire même souvent mauvais ! Ce bon vieux Boba semble fatigué, dépassé par les événements, avec des décisions douteuses. Finalement, nous sommes très éloignés de l’idée que l’on s’était tous fait de ce terrible mercenaire, ayant décidément perdu de sa superbe. En effet, les objectifs du héros sont difficilement compréhensibles et les seconds rôles sont parfois même plus intéressants que lui.

J’ai trouvé le lieutenant de Boba Fett plus badass et moins inutilement bavard, un fabuleux wookie plus terrible que le héros en armure, les tuskens plus intéressants, etc. De plus, réalisation et scénario ne sont pas à la hauteur de la cosmogonie spatiale et surtout bien en deçà de la série The Mandalorian. C’est tellement flagrant que les deux seuls épisodes vraiment bons (je me demande si ce sont vraiment des épisodes de la même série) sont centrés sur Mando et son comparse Grogu alias « bébé Yoda »…

Cette série a pour vertu de nous rappeler les erreurs à sagement éviter pour nos scénarios ou interprétations de personnages dans un JDR. La cohérence d’un univers imaginaire passe généralement par une logique aux actions des personnages qui le peuplent, de leurs enjeux à leurs actes, en passant pas leurs interactions…

Quelle déception !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s