Inspiration BD pour jeu de rôle (JDR) – Xoco

Xoco -1- Papillon obsidienne

Xoco – Papillon Obsidienne – 1ère édition – Vents d’Ouest – collection Gibier de potence – Octobre 1994 – Ledroit – Mosdi

Fin 1994 : Je suis avec mes potes dans une célèbre boutique spécialisée du Vieux Tours (Bédélire). Dans l’endroit bondé, en ce week-end d’octobre, notre regard est immédiatement attiré par un bandeau racoleur sur une couverture sombre « par le dessinateur des chroniques de la lune noire et le scénariste de l’Ile des morts » (Deux références à l’époque pour les « nerds » amateurs de JDR).

Il me revient le choc visuel, le sentiment qu’enfin le contenu est fidèle à la couverture (ce n’était clairement pas toujours le cas à l’époque). Aussi, je me suis immédiatement dit que je voyais enfin les années folles dans leur prisme sombre et lovecraftien, comme une mise en image en technicolor de nos bouquins en noir et blanc.

Puis, le patron des lieux nous annonce que c’est notre chance, l’illustrateur vient en séance de dédicace. Je ne sais plus trop si nous sommes restés le jour même ou si nous sommes spécialement revenus, mais me revient en mémoire le souvenir d’une longue attente pour espérer un croquis dans le pub attenant à la librairie. Je me rappelle également que nous avions des tickets signifiant notre ordre de passage. J’attendais, désespéré, avec mes camarades, réalisant que le talentueux auteur faisait méticuleusement chaque dédicace à l’encre de Chine.

Je me souviens de ces dessins incroyables en train de sécher sur la bord du billard trônant dans le fond de la taverne enfumée et de la prise de conscience que le temps pris pour ces peintures n’était pas compatible avec mes horaires de train. C’était d’une beauté renversante. Il me revient également le souvenir vivace d’Olivier Ledroit, discutant avec une grande franchise avec les fans présents et n’hésitant à dire tout l’épuisement représenté par la réalisation de cet album.

Rattrapé par le temps, mon exemplaire est resté vierge et aujourd’hui encore, cette œuvre a une place particulière pour moi. Mais au delà de ces considérations, parlons de l’objet.

Une œuvre dont vous ne sortirez pas indemne

Lire la suite

Interview – KILN – quand la fiche de personnage devient numérique…

Contacté par les concepteurs d’un outils numérique permettant une autre approche d’une chose aussi banale (et indispensable) que la feuille de personnage, une petite interview a semblé le moyen le plus efficace et approprié de présenter l’objet et ses fonctions. Je conseille le site internet dédié très accessible et didactique. Il suffit de cliquer sur l’image ci dessous.

– Avant de parler de KILN, parlez nous de vous mais aussi de vos parcours de créateurs, de joueurs ou de maîtres de jeu ?

Nous sommes Hugo et Baptiste, deux amis et joueurs de longue date. Hugo a commencé avec Warhammer V2, tandis que j’ai démarré assez tranquillement en jouant à Ryuutama. On s’est rencontré et on a joué ensemble par la suite, surtout à du Warhammer 40.000 avec Hugo en tant que MJ, mais on s’est un peu arrêté avec les études. On a repris il y a à peu près un an, et on a retrouvé les petits soucis des fiches papiers : obligés de gommer et réécrire de nombreuses fois, jamais la place pour écrire tout ce qu’on voudrait, etc.

C’est à ce moment-là qu’on a commencé à chercher un outil qui pourrait être facile à utiliser et qu’on pouvait utiliser aussi bien autour d’une table qu’en ligne (confinement oblige). On est surtout tombé sur des VTT (Virtual Tabletop), mais ça ne correspondait pas à notre façon de jouer, et ça demandait beaucoup trop d’investissement pour apprendre à s’en servir et préparer les parties. Comme on travaille tous les deux dans l’informatique, moi en tant que développeur et Hugo en tant que UX designer, on a décidé de créer notre propre outil.

– KILN, est-ce un nom qui cache une signification particulière ?

Kiln, c’est simplement un mot anglais pour “four”, notamment le genre utilisé dans les ateliers de céramiques.

Ca sonnait bien, et on aimait le concept d’un outil qui aide à fabriquer ce qu’on a envie et à lui donner la forme qu’on s’imagine, même si dans notre cas ça concerne surtout des feuilles de personnage !

– Si je comprends bien, votre idée est de construire un outil numérique et facile d’accès autour des tables de jeu de rôle (JDR). Comment en êtes vous arrivé à ce projet et pouvez vous présenter KILN pour donner envie aux lecteurs ?

La principale motivation derrière le projet c’est qu’on avait envie d’un support qui n’existait pas encore ! Il n’y avait étonnement aucune vraie alternative pratique à utiliser, entre les classiques feuilles papiers et les complexes Virtual Tabletop à base de cartes interactives.

Cela nous a poussé à prendre un vrai parti pris de simplicité, en se concentrant sur les choses essentielles. Avec KILN vous pouvez oublier toutes vos idées préconçues sur les outils en ligne ! Le but principal de notre site est de créer des fiches complètement personnalisables, grâce à un système de modules simple à prendre en main. C’est utilisable par n’importe qui, y compris des débutants, et ça permet de jouer à n’importe quel jeu : grosses licences comme jeux méconnus ou amateurs, avec extensions ou même des règles maison !

On s’est aussi posé des vraies questions sur l’ergonomie des fiches, afin de pouvoir s’en servir aussi bien sur PC que sur tablette et smartphones, ce qui permet de jouer à peu près partout et n’importe quand !

– Votre application prévoit deux modules : un pour les MJ et un autre pour les joueurs ? Qu’est ce qui les différencie ? Qu’est ce qu’apporte KILN face à une feuille de personnage classique ?

Il existe aujourd’hui un outil très simple à destination des MJ, afin de gérer les rencontres et les combats, mais c’est vraiment sur la partie joueur et les feuilles de personnage qu’on se concentre pour l’instant.

Très clairement le web apporte d’énormes avantages par rapport à une feuille papier. Déjà un côté pratique : rien à gommer, autant de place qu’on veut, transformable à loisir, impossible à perdre… Mais aussi des systèmes plus évolués.

Par exemple, on peut aujourd’hui partager en quelques clics ses feuilles de personnages sur KILN : soit en tant que modèles, soit en tant que personnages pré-tirés. ça permet à tout le monde de créer, partager et récupérer des fiches pour n’importe quel jeu. Grâce à ça on peut jouer immédiatement à n’importe quel jeu, sans besoin d’imprimer quoi que ce soit, et on peut même remodifier sa fiche comme on en a envie derrière.

– J’ai une question liée au fait que presqu’aucun réseau ne passe dans la salle communale de mon association de JDR : une connexion internet est elle nécessaire ou est ce une application utilisable hors connexion ?

C’est à peu près le seul pré-requis pour utiliser KILN oui, tous les outils sont disponibles en ligne, ce qui nécessite une connexion internet. On a donc fait en sorte d’optimiser le site pour que même une petite 3G suffise à s’en servir !

D’un autre côté, il n’y a rien à télécharger : il suffit de se créer un compte sur le site pour directement commencer à créer ses fiches ou accéder au contenu de la communauté.

– Pouvez-vous parler de l’interface elle-même et de son design ? Avez vous pour projet de faire évoluer KILN que ce soit en termes de contenu ou de design ?

Le grand défi qu’on a eu avec KILN c’est de réussir à faire tenir des fiches personnages même complexes sur n’importe quel écran, et que ça reste utilisable ! On s’est donc beaucoup penché sur les questions d’ergonomie, et on continue à tester les fiches et à récolter les avis de nos utilisateurs pour améliorer encore tout ça petit à petit.

C’est clairement un projet où les possibilités sont infinies, et on a des tonnes d’idées pour continuer à l’améliorer, auxquelles s’ajoutent encore celles de notre communauté. Si tout marche comme on le souhaite, KILN devrait beaucoup évoluer dans les mois futurs, à tous les niveaux !

– Pouvez-vous parler du modèle économique de KILN et des moyens de soutenir votre projet ?

Comme deux des buts de KILN sont d’être ergonomiques et accessibles au plus grand monde, on a voulu laisser un accès gratuit et sans pub sur tout le site. On a fait le choix de faire confiance à nos utilisateurs avec un système de dons, avec la création récente d’une page Patreon.

En nous soutenant, nos utilisateurs vont non seulement débloquer quelques avantages sur le site, mais aussi en assurer la pérennité et nous permettre de continuer à l’améliorer. On espère vraiment que ça va marcher !

– Des choses à ajouter ou à partager sur votre application ? Avez-vous également des attentes particulières de la communauté ?

On pourrait dire beaucoup de choses sur KILN, mais le plus simple c’est encore d’aller l’essayer soi-même !

On accueille aussi avec plaisir les gens sur notre serveur Discord. Quoi que vous pensiez du site, venez nous le dire ! C’est certes un projet qu’on fait à deux, mais on le fait aussi pour toute la communauté rôliste, on essaie donc de prendre en compte tous les retours qu’on nous fait pour que KILN corresponde au mieux à vos envies.

Quelques captures d’écran de l’outil KILN à consulter sur le site si vous hésitez encore à tester.

– Le site parle d’inspirations pour le JDR ; avez vous un coup de cœur pour un JDR ou une inspiration JDR à partager ?

Personnellement je suis un passionné de jeux vidéos, et c’est un milieu où l’on voit souvent apparaître des principes et des univers nouveaux. On a plutôt l’exemple de jeux vidéo tirés de jeux de rôles, mais je pense qu’il y aurait beaucoup à faire dans l’autre sens également !

Pour citer des exemples récents (pour moi), j’ai été séduit par l’ambiance de jeux comme Loop Hero, Hadès ou encore Control. Sans rentrer dans le détail, ces jeux débordent de bonnes idées et je suis sûr qu’ils pourraient inspirer des sessions de JDR très funs et intéressantes.

Alors chers lecteurs, qu’attendez-vous pour tester ? Personnellement, je m’y essaye pour ma prochaine partie en tant que joueur dans une dizaine de jours et je pourrai ensuite vous donner mes impressions !! Merci encore à Hugo et Baptiste pour leur intéressante présentation.

Saison 2 – Cthulhu le retour du jeu de rôle – le scénario « le temple du Dieu Serpent » à venir…

Avant-propos

Pour précision, il s’agit de la suite des aventures des personnages joueurs (PJ).

Dans la première saison (le temps de trois sessions), durant l’hiver 1919, ceux-ci ont combattu et fui des Profonds sur la côte du Massachusetts, puis mené l’enquête sur un riche entrepreneur porté disparu, avant d’être aux prises avec des gangsters locaux et des hybrides étranges, pour finalement retrouver le magnat et de débarrasser de leur adversaires. Mais cela ne sera pas sans conséquence…

La base du scénario de la saison était tirée d’un très bon scénario d’introduction au mythe  : bonne année 1920, trouvable sur l’indispensable site cthonien : TOC (trouver objet cachet).

cropped-1377198.jpg

Lire la suite

Le voyeur du JDR : sur Youtube, je zappe et je matte !!

J’avoue une fascination pour les vidéos de jeux de rôles sur table.

Je peux comprendre que cette phrase puisse paraitre quelque peu étrange. C’est le principe même du jeu de rôle d’être autour d’une table pour vivre des aventures imaginaires. En être seulement spectateur aurait paru totalement abscons en d’autres temps. Je m’imagine expliquant à mes parents dans les années 80-90 que je préfère mater des rolistes sur l’ordi plutôt que de retrouver mes meilleurs potes. J’aurais fini en consultation. Il faut dire qu’avec un MO5 avec lecteur cassette, je ne serais pas allé très loin… (Ceux qui ont souri en lisant ces lignes doivent l’admettre, il sont certainement au moins aussi vieux que moi.)

Le jeu de rôle a finalement entamé avec succès sa révolution numérique, entre réseaux sociaux, crowdfounding, sites internet et jeux de roles en ligne.

Et je suis le premier client de toute cette offre, c’est ce qui a contribué – avec cette nostalgie à la con du quarantenaire – à rouvrir la taverne (ou plutôt le speakeasy pour Cthulhu) de mes amis joueurs.

Si je prends un plaisir certain à suivre les aventures d’autres joueurs via des parties filmées, il faut cependant admettre que j’ai tendance à écouter les vidéos plus que les regarder.

Je vais donc vous présenter dans cette rubrique les chaines youtube de diffusion de parties de JDR dignes d’intérêt, selon moi. J’y mélange parties filmées, parties audios, mais aussi parties en ligne filmées (oui, c’est possible, et même le + courant).

Je vais commencer avec ce que j’ai vu en premier sur Youtube, il ne s’agit donc pas d’un classement mais d’une liste non exhaustive classée par ordre de découverte. Cette page sera remise à jour régulièrement. Je précise que je ne serai pas exhaustif ; je ne parle que de ce que j’ai vu et apprécié (vous trouverez les liens vers les chaines concernées) :

Lire la suite

Le retour aux sources

Comment est-ce arrivé ? Un subtil bruissement dans ma mémoire de quarantenaire un brin nostalgique, une profonde envie de me replonger dans un imaginaire vital et finalement un appel étrange venu des tréfonds du grenier… Oui, je l’ai fait. J’ai réorganisé une partie de jeux de rôles (JDR).

Après avoir été cryogénisé une bonne quinzaine d’années, j’ai ressorti mes vieux grimoires de cartons usés par les déménagements.

Lire la suite